Patrimoine vivant et moment présent

admin à venir

Les arts traditionnels s’inscrivent dans un temps long, dans le contexte patrimonial de durée et de transmission entre les générations des savoirs et savoir-faire, mais aussi dans l’idée d’une pratique lente qui permet de s’ancrer dans le moment présent. C’est cette idée, mais aussi cette émotion qu’on souhaite transmettre avec notre série de vidéos Patrimoine vivant et moment présent, où les actions des porteurs de traditions sont scrutées de près, tant par la caméra que le micro. Ainsi, le travail qui se cache dans l’intimité de l’artiste et de l’artisan est révélé au grand jour, dans ses moindres détails. Le résultat apaisant devient une fenêtre sur le processus créatif des artisan.e.s. On ne parle pas ici de capter la performance, mais plutôt d’entrer dans l’intimité, les dessous de la création des artistes, pour rendre accessible le calme et à la relaxation que procure la pratique des arts traditionnels loin de la scène ou de la démonstration.met rarement en valeur: le travail individuel, prélude à la performance ou à l’exposition, quand on fait et refait les gestes nécessaires à la perpétuation de la tradition.

C’est ainsi que notre projet met en lumière quatre personnes au talent indéniable, qui travaillent depuis de nombreuses années à faire connaître les arts traditionnels d’ici. Autour des gestes et des sons liés au filage de la fibre, au soin d’un violon, à la création d’une oeuvre fléchée et à l’assemblage d’un bonhomme gigueur, on vous invite dans un espace-temps différent, où on prend le temps de regarder et d’écouter la création en devenir.

Un volet web vous permet de vous plonger dans le moment présent par l’écoute de huit vidéos qui dévoilent les gestes d’Éléonore Petitpas, de Louis-Simon Lemieux, d’Yvette Michelin et de Paul Marchand.

On espère que le visionnement des capsules qui nous amènent hors du temps vous relaxera et vous permettra de poser un regard différents sur ces savoir-faire. Les vidéos sont disponibles en version intégrale ou en version courte.

Un second volet, audio et extérieur, vous permet de vous plonger dans cette petite bulle grâce à quatre installations disséminées sur le territoire de la Ville de Québec.

Les installations seront accessibles du 30 juillet à la mi-octobre 2021

La station FLÉCHÉE se trouve au Parc de l’UNESCO (43 rue St-Pierre, Vieux-Québec).
La station VIOLON se trouve près du stationnement derrière la bibliothèque Étienne-Parent (3515 Rue Clémenceau, Beauport).

la station FILAGE se trouve au parc du Pont Scott (près du pont de l’Aqueduc, réservé aux piétons et vélos, sur la rive nord de la rivière St-Charles).

La station BONHOMME GIGUEUR se trouve au parc de Duberger (près de l’entrée située sur le boulevard Central, après le 3260, boulevard Central, dans Duberger).

Ce projet est rendu possible grâce au soutien de l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.

Direction photo: Elias Djemil
Direction sonore: Mathieu Grégoire
Production: ès TRAD, le Centre de valorisation du patrimoine vivant